Organiser & réserver une escapade
Programme du week-end
Micro-aventures, rando & vélo
Visites guidées et excursions
Mon quartier : Saint-Pierre
© Steve Le Clech
5 min de lecture

Mon quartier : Saint-Pierre

Qu’elles ou ils soient cavistes, libraires, cafetiers ou boutiquiers, toutes et tous nous parlent de leur quartier Saint-Pierre avec gourmandise ou nostalgie pour évoquer sa richesse et ses bons plans. Toutes et tous disent leur attachement à ce village dans la ville profondément bordelais. Les femmes et les hommes de ces enseignes emblématiques nous rappellent qu’avant d’être branché et marchand, Saint-Pierre fut un quartier populaire avec son marché et sa brocante. Partons à la rencontre des personnes qui font aujourd’hui vivre Saint-Pierre.

par Henry Clemens

publié le 04 janvier 2022

Matthieu de la librairie Krazy Kat

L’itinéraire de cet enfant de Bordeaux que rien ne prédisposait à devenir l’emblématique patron de la librairie Krazy Kat force le respect. La passion de la BD, a conduit maintes fois Matthieu Saint-Denis à trainer ses guêtres dans ce qui s’appelait alors Bédélire. Il dit avoir immédiatement aimé l’atmosphère de ce qui fut d'abord le premier restaurant asiatique de Bordeaux, transformé en boite de nuit avant de devenir ce petit espace pour bédéphiles.

 

Krazy Kat à Saint-Pierre Bordeaux

Saint-Pierre - Un quartier populaire

Cette histoire raconte l’évolution d’un quartier populaire et bien vivant. Matthieu dit qu’en 2018, lors de son installation, il fut bien accueilli par la cohorte confraternelle des marchands, restaurateurs, heureux et heureuses que ce lieu perdure. Il ajoute « ici il y a de la pérennité, des mémoires et des figures tutélaires comme Elodie des Ruelles, Stop Couture, la Machine à Lire, le Petit Commerce ».

Il évoque une vraie vie de quartier et d’ailleurs souffle-t-il « mon enfant fait du skate place du Parlement et tape dans un ballon place de l’Utopia. ». Lorsqu’on lui demande son bon plan, sans tergiverser celui-ci répond la terrasse du cinéma de l’Utopia, « un délicieux endroit lorsqu’on est adossé au mur réchauffé par le soleil matinal, pour humer l’air du quartier. »

Cinéma Utopia à Bordeaux © Steve Le Clech

Émilien de Tintamarre

Emilien Bascharetie est un bonhomme tout en retenu, un timide qui posa ses valises à Saint-Pierre il y a presque quarante ans. Si la boutique existe depuis 1978, il a repris Tintamarre en 2008. Jeune étudiant, il a habité rue du Pas Saint-Georges, puis place du Palais.

« Tintamarre, avant que je ne la reprenne, était plutôt une boutique à gadgets et petites fantaisies ». Depuis il a développé une gamme de produits issus du recyclage, des objets éthiques made in France. Il s’étonne encore parfois de la longévité de cette affaire !

boutique à Saint-Pierre © Tintamarre / Facebook

Saint-Pierre - Le Marais bordelais

Il dit aimer cette rue, devenue une rue du soir, dans laquelle la Comtesse ou le Milos ont longtemps fait bon ménage avec la Machine à lire, les brocantes, les galeries d’art« Je dirais de ce quartier, qu’il prend aujourd’hui des airs du Marais parisien avec ses petites boutiques », à l’instar d’Archibald Et Zoe, ses dynamiques voisines et voisins.

Lorsqu’on lui demande une adresse incontournable, il évoque Porte 15, où on vous concocte des menus surprises. « Bien entendu, rajoute-il, que la Comtesse reste un endroit incontournable, d’autant plus qu’il vient d’être repris par trois jeunes ». Emilien rêve, et nous avec, que l’esprit du quartier perdure.

la comtesse - Bordeaux © La Comtesse / facebook

Sybille et Sezaig de Cousin & compagnie

Sybille et Sezaig définissent Cousin & compagnie comme une cave de curiosité. Cette cave de la place du Parlement met en appétit tant l’offre parait pléthorique et triée sur le volet par ces expertes œuvrant dans cette belle boutique d’angle !

« On recense depuis près de 40 ans des vins qu’on ne trouve nulle part ailleurs, on va chiner des toutes petites quantités. » explique Sybille. Le tropisme n’est pas exclusivement bordelais qui constitue environ 50% de l’offre. L’enseigne, crée en 1993, affiche des velléités écoresponsables et promeut avec gourmandise la biodynamie.

caviste du quartier Saint-Pierre à Bordeaux © cousin et compagnie / facebook

Saint-Pierre - Un village dans la ville

Les cavistes évoquent l’âme particulière de ce quartier autour de ses places emblématiques du Parlement, du Palais ou encore de Camille Jullian. On y dénombre une majorité de commerces de proximité pérennes avec lesquels raconte Sybille « nous avons parfois lié des relations d’amitiés ».

C’est un village dans la ville porté par une atmosphère de restauration conviviale qui donne des petits airs de vacances, l’été venu. Dans ce village, Sybille et Sezaig recommandent unanimement le Troquet, pour sa vraie cuisine de saison et de qualité, rue Fernand Philippart : « c’est là que je viens déjeuner, dit Sybille, et pour prendre un thé j’aime bien m’arrêter chez la Diplomate ». On les suit les yeux fermés.

bonnes adresses quartier Saint-Pierre © La Diplomate / facebook

Hélène de La Machine à lire

« Le quartier Saint Pierre, c’est une magnifique architecture et la place du Parlement est de toute beauté, » s’émerveille encore Hélène des Ligneris, propriétaire de la La Machine à lire depuis 13 ans ! La librairie vieille de 40 ans, migra de la rue de la Devise, à la rue du Parlement Saint-Pierre pour finalement s’installer place du Parlement.

« Ici il faut savoir se balader le nez en l’air pour admirer cette pierre calcaire si caractéristique de Bordeaux et pour avoir habité longtemps rue des Faussets je sais combien la lumière sur ces pierres est belle » rappelle-t-elle.

Place du parlement à Saint-Pierre © Steve Le Clech

Saint-Pierre - Un esprit confraternel

Elle évoque avec tendresse une très jolie place à découvrir rue du Cancera. Là se trouve un mur végétal en face duquel elle venait s’assoir pendant le confinement. « De la Machine à lire, je vais au Chien de Pavlov puis à la Machine à Lire. Sur ce parcours beaucoup de commerces sont devenus des amis ». Comme la lunetterie Histoire d’y voir ou le magasin Petits Pouces.

Elle dit être la femme d’un seul cinéma, d’un seul restaurant et d’une seule librairie mais dans ce petit périmètre elle a su trouver une vraie famille. Hélène apprécie l’esprit confraternel de ce quartier, dont elle dit d’ailleurs qu’il n’est pas si bobo que ça !

librairie Saint-Pierre © La machine à lire

Chez Fred - Café avec vue

Fred considère son troquet comme un lieu de vie, précisant que « ce bar de quartier est d’abord un lieu de rencontre ». Des gens de tous âges, de toutes conditions s’installent dès la première heure à la terrasse de Chez Fred. Pour beaucoup un rituel avant d’aller vaquer dans les environs.

Chez Fred est ouvert sept jours sur sept, voilà comment on finit par devenir incontournable. Elle a de quoi séduire cette place du Palais qui se refaisait une jeunesse il y a plus de 10 ans pour devenir un lieu joliment animé entre troquets, boutiques et restaurants. La place, vidée de ses voitures, voit déambuler chaque été les touristes autour de la porte Cailhau.

Place du Palais © Nicolas Duffaure

Saint-Pierre - Un esprit solidaire 

Il s’inscrit totalement dans la dynamique de la place du Palais avec les autres commerçants. Pour preuve l’organisation conjointe d’un goûter pour les enfants à Noël. Il ajoute « il n’y a aucune rivalité entre nous et j’accueille toutes les propositions visant à animer cette place. »

D’ailleurs Fred ne se fait pas prier pour recommander L’Avant Comptoir, « c’est de la très bonne bistronomie avec une belle carte des vins, où vous régalerez de cassolettes délicieuses. » On le croit sur parole et s’en pourlèche les babines d’avance.

chez Fred - Saint-Pierre

Nos derniers articles

Rejoignez la communauté !

Vous avez la bougeotte le week-end et soif d’aventures toute l’année ? Restons en contact ! Chaque semaine, on vous envoie les meilleures idées pour voyager ici !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

*Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Un Air de Bordeaux. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.