Geolocalisez-moi
pour avoir les idées de sortie les plus proches
Nature À voir

La Presqu’île d’Ambès – Terres hors norme

Ambès est la commune à la confluence de la Garonne et de la Dordogne. Son territoire et celui d’une partie de ses voisines (Saint-Louis de Montferrand, Ambarès-et-Lagrave, Saint-Vincent-de-Paul), forment un paysage atypique au sein de l’agglomération bordelaise : la Presqu’île d’Ambès. Derrière cette dénomination géographique sont des terres hors norme.

 

par José Darroquy

le 25/10/2018

Une baronnie prolétaire

Terre de marais laissée aux pauvres par Jeanne de Lestonnac (1556-1640), baronne de Montferrand et future canonisée, « afin de les aider à vivre de la chasse, de la pêche, de tirer parti des avantages offerts par la flore et la faune du marais », la Presqu'île d'Ambès conserve cette caractéristique populaire et l'essentiel de son environnement naturel.

Il faudra attendre le XVIIe siècle, et les travaux de drainage d'ingénieurs hollandais, pour qu'apparaissent les premières propriétés et maisons nobles des parlementaires de Bordeaux qui y développeront des vignes malgré l'excès d'eaux.

Les « vins de palus » offrirent d'ailleurs la fortune à leurs propriétaires pendant l'invasion du phylloxéra, l'inondation volontaire des terres stoppant la progression du fléau.

crédit : Région Nouvelle Aquitaine - Inventaire général du patrimoine culturel, photo : Chabot-Bernard

Ces riches demeures sont visibles au long de la petite route propice au vélo longeant la Garonne du côté de Saint-Louis de Montferrand.

Le Château Peyronnet fait office désormais de chambres d'hôtes et d'espace de réception, mais le Château Sainte Barbe, attribué à Victor Louis, architecte du Grand Théâtre, cultive toujours un Bordeaux Supérieur de très bon aloi et accueille sur rendez-vous pour des visites-dégustations.

La Presqu'île d'Ambès Château Sainte-Barbe

Quant à la Presqu'île prolétaire, elle connut ses heures intenses à partir de 1930 avec sa raffinerie de pétrole implantée au bec d'Ambès, la pointe de la pointe.

Durant les Trente glorieuses, s'y regroupèrent de nombreuses infrastructures liées aux énergies, aux carburants et à la chimie. Si une partie des installations a été démantelée ces dernières années, toute une autre est encore à l'active, et le contraste est saisissant entre les rives viticoles ou bucoliques en amont avec leur carrelets, et ces étendues de réservoirs géants, voies de chemin de fer, cheminées, tuyères et canalisations compliquées, ou ces appontements s'élançant sur le fleuve, un gazier ou pétrolier parfois à quai.

La Presqu'île d'Ambès crédit : Région Nouvelle Aquitaine - Inventaire général du patrimoine culturel, photo : Kabouche Marie

Un havre en devenir

Le cœur de la Presqu'île est resté bien moins aménagé, alternant marais, flore endémique, élevage, et cultures variées allant des plantes fourragères aux fruits.

C'est aussi le lieu d'accueil de nombreux oiseaux migratoires : hérons, grues, cigognes, milans, busards...

À Ambarès et Ambès, deux vastes espaces verts publics (50ha et 65ha), le plan d'eau de La Blanche et le parc de Cantefrêne, entourent d'anciennes gravières formant des enchaînements de lacs.

La Presqu'île d'Ambès photo : Didier Doustin - Bordeaux Métropole

Destinations idéales pour un pique-nique, (des barbecues sont même proposés), une marche, la course à pied, du vélo..., la pêche y est autorisée, et tous deux possèdent son refuge périurbain, œuvre-hébergement ouverte pour une nuit aux citadins aventuriers, intitulé respectivement « Le  prisme » et « La vouivre ».

Chacun a aussi sa spécialité, mini-golf, ping-pong et festival à Ambès (Les Odyssées - août), base nautique à Ambarès accueillant aussi bien des petits bateaux d'apprentissage que des planches à voile, canoës, kayaks...

Ces deux aménagements signent le début d'une attention paysagère retrouvée pour des espaces naturels d'exception négligés au XXe siècle.

La Presqu'île d'Ambès crédit : ville d'Ambarès-et-Lagrave

Pour l'heure, plus qu'un tourisme de sites, monuments et parcours balisés, la Presqu'île invite à une libre déambulation exploratoire mâtinant goût de la nature, spectacle interrogateur des industries pétro-chimiques, nostalgie des terres sauvages ou des domaines aristocratiques, goût des lendemains aventureux et de tous les possibles offerts par les fins de terre.

 

Plans d'eau de La Blanche
Avenue du Roy  33440 Ambarès et Lagrave
Bus 49 (arrêt av. Grandjean), 90 et 96 (Bernatet)

Parc de Cantefrêne
RD n°113, 33810 Ambès
Bus Lignes 92 et 93 (arrêt Lachenal)

Château Sainte Barbe
Route du Burck 33810 Ambès
Tél. 05 56 77 49 57

La Presqu'île d'Ambès crédit : Région Nouvelle Aquitaine - Inventaire général du patrimoine culturel, photo : Michel Dubau

Galerie photos

  • La Presqu'île d'Ambèscrédit : Région Nouvelle Aquitaine - Inventaire général du patrimoine culturel
  • photo : Clement Pamelard
  • La Presqu'île d'Ambèscrédit : Région Nouvelle Aquitaine - Inventaire général du patrimoine culturel

Vous allez aimer

Agriculture urbaine à Bacalan
Nature À voir

Les blockhaus de la Cité Claveau : faire du passé un jardin

Que penseriez-vous trouver tout au bout du quartier Bacalan, derrière les bassins à flot, en bord de Garonne, au pied du pont d’Aquitaine ? Le far west ? Vous...

5 min de lecture

En panne d'inspiration ?

Laissez-vous guider...