Organiser & réserver une escapade
Programme du week-end
Micro-aventures, rando & vélo
Visites guidées et excursions
La maison de Barbapapa
Refuge périurbain Neptunea Bordeaux Picto info
photo : zébra 3
2 min de lecture

La maison de Barbapapa

« Neptunea » le 10ème et avant dernier Refuge périurbain initié par le Bruit du frigo vient d’ouvrir ses nuits sur les Berges du Lac à Bordeaux en octobre. Pour l’occasion, on vous livre un petit aperçu de son montage dans les ateliers de Zébra3.

par Anna Maisonneuve

publié le 15 novembre 2017

Mardi 18 juillet. 10 heures. Dans les ateliers de Zébra3 situés rive droite, sur les berges de la Garonne, quai de Brazza, on s’affaire à polir l’enveloppe de « Neptunea ».

Un coquillage géant aux allures de mollusque marin qui mesure près de 7 mètres de hauteur. Sa circonférence avoisine les 5 mètres. « On est très contents », s’enthousiasment Petra Mrzyk et François Moriceau. Venu spécialement de Montjean-sur-Loire (un petit village situé entre Nantes et Angers), ce couple d’artistes estime avec joie l’avancement du chantier. Et pour cause. Ce gastéropode aquatique, c’est eux qui l’ont dessiné.

photo : Zébra 3

Bulle sixties

« Pour l’espace public on avait déjà réalisé en 2010 un arbre lunaire de 10 mètres de haut qui brille la nuit. C’était pour Le Voyage à Nantes. Là, on avait envie de faire quelque chose de plus mou, de plus organique, un peu sixties, en rondeur, sans angle droit à la manière de l’architecte hongrois Antti Lovag et sa maison bulle », retrace le duo dont le médium de prédilection penche plutôt du côté du dessin.

De fait, les deux graphistes ont bûché sur les plans. Pour ce qui est de la conception et de la réalisation, les compliments reviennent à Zébra3 et à la quinzaine de personnes qui s’est relayée à la construction de ce prototype en mousse polyuréthane et résine.

photo : zébra 3

Hibou, nuage, étoile

La destination finale de cet abri se fera au Lac, à la limite des communes de Bordeaux et de Bruges.

Depuis le mois d’octobre, tout un chacun peut y passer une nuit (capacité : six couchages répartis sur deux niveaux). Sur le modèle des refuges de montagne, l’équipement y est sommaire (ni eau courante, ni électricité, ni chauffage) mais nulle doute que cet asile en forme de glace italienne remportera un franc succès. A l’instar de ses congénères (hibou, nuage, étoile, tronc d’arbre, vouivre, etc.) qui sont chaque mois pris d’assaut.

photo : zébra 3

Nos derniers articles

Rejoignez la communauté !

Vous avez la bougeotte le week-end et soif d’aventures toute l’année ? Restons en contact ! Chaque semaine, on vous envoie les meilleures idées pour voyager ici !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

*Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Un Air de Bordeaux. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.