Organiser & réserver une escapade
Programme du week-end
Micro-aventures, rando & vélo
Visites guidées et excursions
La rive droite : territoire malin et créatif !
The wild CROU
4 min de lecture

La rive droite : territoire malin et créatif !

Qu’elle est verte la rive droite, et ingénieuse surtout ! Car elle a dû se réinventer pour contrer l’image qui lui a trop longtemps collé à la peau. Celle d’un territoire où rien ne se passe. Aujourd’hui, c’est tout l’inverse. La rive droite est « the place to be » en matière d’innovation. On y trouve des moutons, une biodiversité foisonnante, mais aussi des projets réjouissants comme l’installation prochaine à Darwin d’une école de cuisine novatrice.
Rencontre avec trois des nombreux acteurs qui font battre son cœur.

par Marie Blanchard

publié le 04 janvier 2023

modifié le 27 janvier 2023

Suzanne Lefort, une bergère dans la ville

On imagine toujours les bergers en pleine campagne ou dans les vallées montagneuses. Mais sur la rive droite de Bordeaux, on peut pourtant tomber sur Suzanne Lefort et son troupeau de brebis au pied de la cité Carriet. « La bergère du bitume » comme la surnomme le réalisateur Olivier Bories qui lui a consacré un film documentaire, connaît par cœur tous les sites de la coulée verte qui relie les principales villes de la rive droite. En effet, durant 6 mois de l’année, Suzanne et ses brebis naviguent de parc en parc, de Floirac jusqu’à Bassens. « Je suis souvent bien accueillie par les habitants, car ils sont en demande de nouveautés et heureux d’avoir un esprit campagne dans la ville » raconte la bergère. C’est le groupement d’intérêt public Grand Projet Rive Droite qui est à l’initiative de ce projet de pâturage itinérant.

À partir du mois de mars, les brebis retrouveront le parc des Coteaux et sa biodiversité chère à leur bergère : « Parmi mes lieux de pâturage préférés, il y a les parcs de Bassens. On y trouve là-bas des plantes protégées qu’il ne faut surtout pas cueillir comme l’ail rose ou les orchidées » rappelle-t-elle. En attendant le printemps, les brebis profitent tranquillement de l’hiver entre elles avant de retrouver les habitants de la rive droite.

 

Pâturage itinérant rive droite de Bordeaux bergère ©GPVRiveDroite

Didier Sanchiz, guide conférencier et mordu de la rive droite

« J’ai une passion pour l’architecture paysagère. J’ai d’ailleurs fait mon étude de guide conférencier sur les jardins autour de Bordeaux » explique Didier Sanchiz qui s’est alors épris du parc de Coteaux et de sa biodiversité. Alors quand il parle de la rive droite, un discours d’expert se mêle à celui d’un véritable amoureux de ce territoire. « Le parc des Coteaux a une vraie légitimité en tant que paysage, car il fait partie du GR (chemin de Grande Randonnée). Il permet aux bordelais d’entrer dans une nouvelle dimension et d’accéder à une biodiversité particulièrement riche à seulement 10 min de la ville » explique le guide. « On y trouve de nombreuses variétés de plantes protégées au niveau européen. Et côté faune, il faut savoir que le parc des Coteaux est un spot pour les oiseaux migrateurs. On trouve aussi des espèces rares comme la cistude d’Europe ».

Une grande variété de paysages

Impossible de lasser son regard sur la rive droite, comme l’explique le guide : « Quand on est au parc Carriet à Lormont et qu’on entre à l’Ermitage, on se perd alors dans de petits chemins forestiers avec des voutes végétales et d’un coup apparaît le lac. Il existe, en effet, de vraies ruptures de paysages avec des points de vue sur Bordeaux qui permettent d’en voir tous ses visages. Depuis l’Ermitage, les méandres de la Garonne apportent une confusion à notre regard. On a alors l’impression que St Michel se trouve sur la rive droite » poursuit Didier qui aime tout particulièrement animer des visites guidées sur ce territoire, notamment à Lormont, Floirac, Bastide.

guide échappées verte à Lormont The Wild CROU

La Source, une école de cuisine joyeuse et responsable, à Darwin

Laurent Perlès et Alexandre Panza, deux restaurateurs passionnés, ont fait deux constats : les clients ont modifié leur manière de consommer, or les écoles de cuisine traditionnelles ne suivent pas ce changement. De plus, 40 % des étudiants de ces écoles ne vont pas jusqu’au bout de leur cursus. Alors, ils ont eu la très bonne idée d’ouvrir une école de cuisine répondant aux attentes des consommateurs et des futurs cuisiniers. « Notre envie est de proposer une école démocratique, populaire et collaborative qui dresse des assiettes inspirantes et responsables pour le plus de bouches possibles ».

C’est ainsi que La Source a ouvert ses portes en septembre 2021 à la Cité fertile de Pantin. Depuis, l’école fait des petits et compte bien s’étendre sur tout le territoire, notamment sur la rive droite de Bordeaux... « Philippe Barre et Jean-Benoît Perello, les fondateurs de Darwin, souhaitaient une école de cuisine comme la nôtre, raconte Laurent. Ici, les élèves pourront bénéficier de tout l’environnement de ce formidable lieu : le chocolatier, la boulangerie, la brasserie, la winerie… ».

L’objectif de cette école est de créer une communauté ambitieuse et vertueuse. Et en effet, tous les ingrédients sont réunis à Darwin, l’écosystème qui porte les mêmes valeurs que l’école. Les premiers étudiants arriveront en mars 2023. Les inscriptions sont ouvertes…

école de cuisine La Source rive droite Darwin ©La Source

Arpenter la rive droite…

Balade à Lormont crédit : ville de Lormont

Nos derniers articles

Rejoignez la communauté !

Vous avez la bougeotte le week-end et soif d’aventures toute l’année ? Restons en contact ! Chaque semaine, on vous envoie les meilleures idées pour voyager ici !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

*Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Un Air de Bordeaux. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.