Organiser & réserver une escapade
Programme du week-end
Micro-aventures, rando & vélo
Visites guidées et excursions
Refuges périurbains testés pour vous ! Tome 2
5 min de lecture

Refuges périurbains testés pour vous ! Tome 2

Ils sont 11, ils sont installés aux quatre coins de la métropole bordelaise et ils proposent une nuit hors du commun. Bien connus des habitants de Bordeaux, les refuges périurbains sont un savoureux mélange d’hébergements insolites et d’œuvres d’art cachés dans la nature. Dans ces cabanes aux formes étranges, le vrai luxe n’est pas dans le confort d’un lit mais dans l’expérience. Nous vous (re)présentons six d’entre eux dans les yeux de plusieurs locaux qui les ont testés (et approuvés !).

Découvrez les autres refuges dans notre tome 1

 

par Solène Duclos

publié le 20 septembre 2021

Les Guetteurs

Il était une fois trois petits hiboux des marais qui regardaient la Garonne, confortablement installés dos à dos dans le Parc des rives d’Arcins à Bègles. Egalement appelés brachyotes, les volatiles pouvaient accueillir six personnes entre leurs ailes pour passer une nuit dans un nid douillet. Positionnés en rond, les trois couchages ont élu domicile dans la tête des oiseaux. Idéal pour observer les astres et leurs reflets dans le fleuve la nuit venue… Les enfants et les personnes à mobilité réduite pourront eux passer la nuit au rez-de-chaussée. Imaginés par Candice Pétrillo de Zébra3, les Guetteurs veillent à ce que tout ce petit monde passe une douce nuit, en haut ou en bas. Pour Emilie, 40 ans, Mérignacaise, ce fût une première très réussie entre amis : "C’était au mois d’avril, le temps était superbe et le cadre était paisible alors que le refuge est situé en pleine zone industrielle… Nous avons profité de la magie du ponton : bronzette, petit coin table apéro… Une expérience incroyable pour nous tous !".

hébergements insolites à Bordeaux les refuges périurbains

Le Nuage

La tête dans le nuage, les pieds au bord de l’eau : le Nuage est le premier des Refuges périurbains à s’être posé dans l’agglomération bordelaise. Dessiné et réalisé par Zébra3/Buy-Sellf en 2010, la cumulonimbus dévoile ses courbes avantageuses sur les rives du parc de l’Ermitage à Lormont, aux abords d’un coteau touffu. La promesse de dormir bercé par le chant des grenouilles et de se réveiller avec celui de leurs copains volatiles. Depuis plus de 10 ans, l’hébergement a vu défiler de nombreux autochtones et touristes dont Vanessa, une Chartronnaise de 40 ans : "C’était en 2019 et notre première fois dans un refuge. Aussi, nous avions ramené notre maison avec nous : coussins, couettes, nourriture… On a même perdu un oreiller en route ! Grâce au beau temps, nous avons profité des lieux pour pique niquer jusqu’à la nuit tombée. Nous avons adoré le fait que le Nuage ne soit pas positionné à l’entrée du parc et qu’il soit un peu caché des regards".

Le Neptuna 

Sur la plage abandonnée (mais surveillée) de Bordeaux Lac, il est un (grand) coquillage et sans doute quelques crustacés. Mieux encore : un gastéropode géant dans lequel on peut séjourner jusqu’à 6 personnes. Rien n’empêche néanmoins les personnes intéressées d’en faire un cocon pour deux ou trois ! Dessinée par Mrzyk & Moriceau, la maison-coquillage semble voler au dessus des flots. Un cadre exceptionnel qui a également fait le bonheur d'Emilie venue en famille avec homme et enfant : "Nous avons passé l'après midi sur la plage du Lac... Le soir venu, nous avons admiré le coucher de soleil sur l’eau". Un décor extérieur aussi réussi pour la jeune femme que l’intérieur qui « ressemble à une cabine de bateau". Et la Bordelaise de se souvenir de sa petite moussaillonne : "Ma fille s'était bien amusée à monter et descendre l'échelle et regarder par le hublot. Nous avions presque l’impression d'être en mer !".

Le Prisme

Le Prisme est posé là, en bordure du lac de La Blanche à Ambarès-et-Lagrave, imaginé dans l'esprit mystique de l’artiste Lou-Andréa Lassalle. Ici les nuits seront douces, peut-être parce que vous y dormirez protégés par les énergies positives des eaux du lac ou peut-être parce que vous serez séduit par le look de ce refuge énigmatique. Un design qui se mêle à merveille au cadre mystérieux où se mêlent végétation nappée de brouillard, créatures des profondeurs locales et pylônes haute tension. Un savoureux mélange de cité et de nature qu’a beaucoup apprécié Vanessa lors de son passage en 2019 : "Pour moi il s’agit du plus joli des refuges de part son design et sa situation sur la presque île. De plus, il est plus lumineux que beaucoup de ses collègues. De notre côté, nous nous sommes réveillés en observant les pêcheurs qui s’affairaient sur le lac. Un moment magique".

hébergements insolites à Bordeaux © Applicadrone

Le Hamac

Bien malin celui qui devinerait quelle est la forme du Hamac. Posté en lisière de bois, à quelques pas de l’ancien château de Mandavit à Gradignan, ce refuge surprend par ses lignes droites et sa couleur jaune vif. Mais la cahute n’est pas la seule attraction : le parc et sa nature sont autant de raisons de passer une nuit en tête-à-tête avec la faune et la flore locales. Vanessa avait choisi le mois d’octobre pour y poser sa valise. Si le temps n’a pas été de la partie, la jeune femme a tout de même profité à fond de son mini-séjour : "Si nous n’avons pas pu profiter de l’extérieur à cause de la pluie, nous nous sommes réveillés la tête dans le parc en le contemplant par la fenêtre... pour y retourner par la suite lors des beaux jours ! Le fait de tester un refuge permet de découvrir des lieux et d’y revenir plus tard". Vanessa ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et prévoit de trouver refuge dans chacun des 11 spécimens. L'avenir nous dira lequel elle a préféré !

La Belle Etoile

Qu’elle est jolie l’étoile de Floirac. Aussi belle que discrète ! Dissimulée au cœur de la végétation dans le splendide Domaine de la Burthe, elle a misé sur la sobriété. Posée dans un lieu un peu secret qui mérite quelques enjambées avant d'être rejoint, elle déploie ses cinq branches aux allures de tentes canadiennes sous les arbres. Ce campement minimaliste 5 étoiles offre une nuit sous la voute céleste à six personnes maximum. Emilie n’est pas prête d’oublier ce moment unique : "Je l'ai trouvé super original comparé à d'autres refuges car le couchage est comparable à un camping sauvage ! Le soir, on a chanté tous ensemble ! La journée, on s’est baladé le parc. C'est chouette de découvrir des espaces de verdure autour de Bordeaux".

Et Emilie d’ajouter au sujet des différents refuges «  Il y avait des carnets lesquels on pouvait déposer un récit et/ou lire des expériences très sympas ». A vous d'écrire votre histoire lors de votre passage...

Nos derniers articles

Rejoignez la communauté !

Vous avez la bougeotte le week-end et soif d’aventures toute l’année ? Restons en contact ! Chaque semaine, on vous envoie les meilleures idées pour voyager ici !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

*Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Un Air de Bordeaux. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.