Geolocalisez-moi
pour avoir les idées de sortie les plus proches
Sport Rencontre

Les filles s’attaquent aux sports de combat

Pourquoi les filles se mettent-elles aux sports de combat ? Quel sport choisissent-elles ? Et qu’est-ce qui leur plaît dans ces pratiques ?

Deux Bordelaises répondent à nos questions et cassent les idées reçues autour du rôle des femmes dans les sports de combat.

Sandra Mandret Pascouau est double championne du monde de boxe thaïlandaise et entraîneuse à Bordeaux. Claire, étudiante en droit, pratique les arts martiaux depuis trois ans dans la section Fight Fitness Girls d’Impacts 33 à Bordeaux.

par Alexandre Wanlin

le 08/10/2018

alex.le.bienheureux

Quel est ton point de vue sur la place des femmes dans les sports de combat ?

Sandra : Les femmes ont la même place dans les sports de combat que dans tous les autres sports. Elles ont su le prouver et se faire une place. Aujourd’hui, il y a de belles performances féminines au plus haut niveau comme vous avez pu le voir aux derniers Jeux Olympiques avec Estelle Mossely ou encore avec l’essor des catégories féminines au sein de la plus grande organisation d’arts martiaux mixtes au monde, l’UFC.

Qu’est-ce qui t’a motivé à pousser la porte d’une salle de boxe ?

Claire : C’est un ensemble. D’abord, c’est le bouche à oreille qui m’a fait découvrir les Fight Fitness Girls d’Impacts. Aussi j’avais envie de pratiquer un sport de combat et d’apprendre à me défendre. Et enfin, Impacts propose de suivre l’entraînement des boxeurs sans faire de combat.

Boxe féminine Bordeaux photo : Sandra Tinstaw

Les sports de combats sont-ils accessibles pour toutes les femmes ?

Sandra : De réputation masculine, ce n’était pas gagné à la base. Mais aujourd’hui, il y a de plus en plus de femmes dans mes cours de boxe. Il y a dix ans, j’étais souvent la seule fille pendant les cours. Maintenant, il y a environ un tiers de femmes dans mes cours mixtes.

Comment se déroule une séance ?

Claire : Nous démarrons par un échauffement, puis nous travaillons la technique avec des exercices thématiques à deux. Ensuite, c’est le moment de se défouler en tapant dans les « PAOS ». Ce sont des gros coussins qui nous permettent de taper fort sans risques pour notre partenaire. En troisième partie, nous effectuons un circuit avec des exercices de cardio et de renforcement musculaire. Et pour finir, quelques étirements tout en discutant de la séance dans une ambiance décontractée

Boxe féminine Bordeaux photo : Julie Géant

Tu n’as pas peur de te prendre des coups ?

Claire : Non, nous nous entraînons dans un bon esprit et même si nous prenons des petits coups de temps en temps, cela ne pose pas de problèmes.

Quels sont les avantages des sections 100% filles ?

Sandra : C’est plus facile pour démarrer. Les sections filles enlèvent l’appréhension d’entrer dans une salle de boxe. Dans mon club, les filles s’affrontent entre elles. C’est moins effrayant pour démarrer.

Claire : C’est un vrai défouloir. Il y a deux séances par semaine. Cela permet d’évacuer le stress du quotidien et de se vider la tête. On s’y habitue vite et ces deux séances font beaucoup de bien. C’est un sport très complet.

Boxe féminine Bordeaux photo : Julie Géant

Un conseil pour une fille qui veut démarrer ?

Sandra : Ne pas hésiter à pousser la porte d’une salle et commencer par des cours 100% filles.

Claire : Il faut tenter, c’est tellement complet, cela ne peut être que bénéfique. En plus, il y a une bonne ambiance et une belle cohésion.

Loin des stéréotypes sur un univers machiste où les rares femmes combattantes seraient des garçons manqués, Sandra et Claire représentent la démocratisation d’un art qui permet de gagner en confiance en soi et, avec un peu de discipline, un corps d’athlète.

Boxe féminine Bordeaux photo : Julie Géant

À Bordeaux, plusieurs salles proposent des cours mixtes ou réservés aux femmes :

• Fight Fitness Girls au sein du club Impacts 33

Entraînements de boxe pieds-poings adaptés à un public féminin. Pas de combats. Les cours comprennent tous les éléments de la préparation physique et des exercices de boxe à thème pour vous défouler et vous construire un corps athlétique.

Gymnase Alice Milliat - 117 cours Victor Hugo - 33000 Bordeaux - Horaires - site - Téléphone : 06 31 03 64 39

• Lady Boxing au sein de l’association Stade Bordelais ASPTT

Section de Boxe Thaïlandaise avec entraînement et combat.

Salle de Boxe - 1er étage et Dojo de l’Espace Sportif Virginia, 30 rue Virginia à Bordeaux - Caudéran - site - Téléphone : 06 59 71 87 05

• Werdum Training Center

Cours de boxe, self défense et préparation physique

35 avenue Gustave Eiffel, 33700 Mérignac - site - Téléphone : 05 35 54 45 39

• L’école ADAM dans le centre Fight N Fit

Alternance de cours de boxe et de Krav Maga (self défense)

92 Cours de Rouzic – 33100 Bordeaux - site - Téléphone : 07 87 01 63 01

 

 

Boxe féminine Bordeaux photo : Julie Géant

Vous allez aimer

Stand up paddle sur la Garonne
Sport Testé pour vous

Sur la Garonne avec les Marins de la Lune

Les Marins de la Lune est une association qui fait partie de l’écosystème Darwin. Elle a été créée par trois bordelais passionnés par la voile qui rêvaient...

4 min de lecture

En panne d'inspiration ?

Laissez-vous guider...