Geolocalisez-moi
pour avoir les idées de sortie les plus proches
Nature Rencontre

Consommer autrement – Terre d’Adèles cultive son jardin

A Pessac, l’Association pour le développement d’échanges locaux équitables et solidaires démontre depuis plus de dix ans qu’il est possible de consommer autrement, en se positionnant comme des acteurs responsables, respectueux de l’environnement et de l’homme.

par Thomas Dusseau

le 26/01/2018

@thomasdusseau

C’est un immense jardin, environ 2 hectares, situé derrière l’hôpital Haut-Lévêque à Pessac. Un jardin associatif et pédagogique cultivé depuis un peu plus de dix ans par Terre d’Adèles (Association pour le développement d’échanges locaux équitables et solidaires), ses adhérents et toutes celles et ceux qui veulent bien s’y investir, bénévolement.

photo : Terre d'Adèles

« Notre activité première c’est le maraîchage. On produit des légumes de saison, en utilisant des techniques issues de l’agroécologie et de la permaculture, sans produits chimiques. Ils sont ensuite distribués aux adhérents tous les vendredis soirs dans le cadre des AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne, ndlr). Ce sont des contrats entre les producteurs et les consommateurs qui commandent des paniers », explique Christopher Loustau, l’unique salarié de l’association, chargé notamment d’encadrer les équipes de permanents - des jeunes de 20 à 25 ans en service civique -, ou des stagiaires.

« On montre qu’il y a des saisons, que la nature a instauré des règles et que ce n’est pas pour rien. Respecter cet équilibre là, c’est se respecter soi-même ».

 

photo : Thomas Dusseau

Volaille, œufs, fruits, fromage, viande bovine, pain, boissons, cosmétiques bio… de nombreux produits sont également proposés aux adhérents dans le cadre des AMAP, à des tarifs très accessibles. « On peut pratiquement se passer des supermarchés », assure le jeune intendant dans la grande yourte qui fait office de bureau, à côté du poulailler.

photo : Terre d'Adèles

En parallèle, des chantiers collectifs sont organisés toutes les semaines sur le terrain. « Il y a par exemple des chantiers de semis, du bricolage, du nettoyage, des récoltes le vendredi. L’idée c’est que les adhérents et les personnes qui viennent prendre des paniers puissent participer à la production.

En échange, on leur donne des informations, des données qui leur permettent de faire pousser leurs légumes avec des techniques simples. On a aussi des méthodes de cuisson économes avec des fours solaires ou des marmites norvégiennes. Ce qui compte c’est d’échanger au maximum avec nos adhérents et qu’ils puissent avoir une alimentation saine et pas chère », poursuit Christopher Loustau.

photo : Thomas Dusseau

L’association met également à disposition de ses adhérents des petites parcelles « privées », avec des tarifs adaptés aux situations de chacun. Ils peuvent ainsi cultiver leurs légumes et bénéficier de précieux conseils, notamment au sein du collectif « Pas de bras, pas de chocolat », baptisé ainsi en référence à une réplique du film Intouchables.

« Il accueille des personnes qui veulent jardiner mais qui n’y connaissent rien du tout. Elles peuvent s’appuyer sur l’expérience des autres, c’est très enrichissant », témoigne Christopher Loustau, qui invite toutes les personnes intéressées par les activités de l’association à venir participer aux « Dimanches d’Adèles », les portes-ouvertes organisées tous les premiers dimanches du mois sur le site.

photo : Terre d'Adèles

Adresse et contact

Association Terre d'Adèles
36 avenue de Magellan - Pessac
contact@terredadeles.org
06 68 75 70 01

 

Accès

Tram B - arrêt "Hôpital Haut Levêque"

Vous allez aimer

Camille Choplin
Nature Rencontre

Le Bordeaux tout vert de Camille Choplin, « écologirl » et romancière engagée

Camille Choplin, blogueuse écolo-positive depuis 2006, est l’auteure de « Tout le monde ne raffole pas des brocolis », un roman écolo qui se déroule à...

4 min de lecture

En panne d'inspiration ?

Laissez-vous guider...