Geolocalisez-moi pour avoir les idées de sortie les plus proches
Sport À faire

Le bike polo se construit une réputation à Bordeaux

Née aux Etats-Unis au début des années 2000, cette discipline est à la fois populaire et spectaculaire. Une vingtaine de cyclistes la pratique rive droite, à Darwin.

par Thomas Dusseau

le 03/12/2017

@thomasdusseau

« Cinq, quatre, trois, deux, un… Polo ! »

Placés de part et d’autre de l’arène, derrière des cages de hockey sur glace, six cyclistes répartis en deux équipes de trois lancent la joute. Objectif : atteindre le plus vite possible le centre de terrain pour attraper une balle rose avec leur maillet.

« C’est comme une épée », analyse Margot derrière la cloison qui délimite ce terrain bétonné de 40 mètres sur 20 mètres, avant de troquer ses baskets contre des chaussures de vélo automatiques  lui permettant de rester accrochée aux pédales. « Je préfère, c’est une façon de faire corps avec le matériel, une sorte de prolongement », poursuit la jeune femme. C’est l’une des trente membres actives de l’association Bordeaux bike polo, qui se réunit au moins une fois par semaine dans l’un des grands hangars de Darwin, à Bordeaux, sur la rive droite.

photo : Thomas Dusseau

Parce que ce sont eux qui l’avaient nettoyé pendant des semaines, afin de pouvoir pratiquer leur sport à l’abri, quand Darwin n’était même pas encore ouvert au public, les joueurs sont particulièrement attachés à ce lieu et à ce terrain, aujourd’hui exploité par d’autres associations. « Il y a du roller derby, du football, du basket pour les handicapés », énumère Rob, l’un des fondateurs de Bordeaux bike polo.

Comme les autres cyclistes, il ne cache pas son inquiétude à propos des menaces qui pèsent sur le site. « Si ce lieu disparaît pour un projet immobilier, j’aurais perdu sept années de ma vie consacrées à monter ce projet », confie cet Américain qui a participé début octobre au Championnat du monde de bike polo aux Etats-Unis, à Lexington, sa ville d’origine. « On a fini 5ème ex æquo », précise-t-il, entre déception et plaisir d’avoir côtoyé d’autres joueurs du monde entier.

« C’est une grande communauté, une petite famille », témoignent tous les joueurs, qui accueillent à bras ouverts chaque nouveau venu. Et organisent régulièrement des tournois, avec des niveaux plus ou moins élevés.

photo : Thomas Dusseau

Des règles évolutives

Sur le terrain, pas de place aux sentiments. Maillet contre maillet. Epaule contre épaule.

« Il faut de l’engagement, de la confiance, être à l’aise techniquement sur un vélo et ne pas être douillet », avertit Antoine. « Les qualités, elles viennent ensuite avec la pratique », rassure-t-il en tenant son vélo auquel il est particulièrement attaché. Et pour cause : il a été fait sur mesure.

Quant aux règles ? Trois contre trois, deux remplaçants. Pas le droit de mettre le pied au sol pour le joueur qui peut dribbler, jongler, faire des passes et tirer avec son maillet. Elles évoluent en permanence. C’est l’un des intérêts de ce sport encore affilié à aucune fédération, et résumé ainsi sur le t-shirt de Greg, le président de l’association : « Bike polo is like horse polo but with a bike » : le polo à vélo est comme le polo à cheval mais sur un vélo ».

 

photo : Thomas Dusseau

Adresse et contact

Bordeaux Bike Polo
bordeauxbikepolo@gmail.com

Vous allez aimer

Coupe du monde football Bordeaux
Art de vivre Top

Coupe du Monde de football 2018 – Où regarder les matchs à Bordeaux ?

Préparez votre make-up aux couleurs de votre équipe : ce jeudi 14 juin, c’est le début de la Coupe du Monde de football 2018 en Russie ! Un événement...

6 min de lecture

En panne d'inspiration ?

Laissez-vous guider...