Organiser & réserver une escapade
Programme du week-end
Micro-aventures, rando & vélo
Visites guidées et excursions
Jardiner en ville, c’est possible !
Jardiner en ville Bordeaux Picto info
2 min de lecture

Jardiner en ville, c’est possible !

À deux pas du Grand Parc, au cœur de Bordeaux, se cachent les 4 hectares du Parc Rivière, ses vieux arbres, ses sentiers bucoliques… Et dans les anciennes écuries d’un vieux château, la Maison du Jardinier et son extraordinaire potager-école. Christophe et Justin nous y accueillent gratuitement pour nous enseigner les secrets du jardinage écologique.

par Méline Engerbeau

publié le 24 novembre 2017

Si j’ai vu mes grands-pères cultiver leur potager, j’avoue que mes compétences en jardinage s’arrêtent au pot de basilic qui survit (parfois) l’été sur ma terrasse. Lorsque je dois tester pour vous un atelier à la Maison du Jardinier et de la Nature en ville, le thème « faire ses propres semences » me semble bien au-delà de mes compétences et j’ai bien peur de décrocher…

photo : Bordeaux Métropole

Fidèle au rendez-vous un samedi matin à 10 h, je découvre un parc discret aux arbres centenaires, son potager fleuri luxuriant, puis la maison du jardinier au charme rétro d’une école de campagne.

Nous sommes une petite dizaine derrière nos pupitres, et commençons par écouter sagement Christophe, professeur-jardinier, nous exposer les bases de la reproduction des plantes potagères. Je capte soudain avec émerveillement une foule de choses qui m’avaient échappé à l’école !

photo : Bordeaux Métropole

Reste à faire preuve de bon sens pour appliquer nos nouvelles connaissances au potager. On évitera par exemple, de planter trop près les unes des autres les variétés de courges, au risque de récolter des graines hybrides qui donneront des légumes « métisses ».

Les bons conseils foisonnent, les plus appliqués prennent des notes, et nous attendons tous avec gourmandise de passer à la pratique.

 

photo : Bordeaux Métropole

Nous sommes en septembre, et le tour du potager recèle une vaste récolte de graines. Amarante, ricin, basilic thaïlandais… Christophe privilégie les espèces d’ornement et les plantes rares pour nous permettre d’emporter des graines que l’on ne trouverait pas dans le commerce.

On cueille, on froisse les feuilles pour sentir leur odeur, on s’émerveille devant des graines imprimées d’un petit cœur quand l’averse nous surprend ; de la terre monte une odeur délicieuse.

photo : Méline Engerbeau

Direction la serre, où sur de grandes tables, nous allons trier notre récolte, extirper les graines de leurs diverses gangues, ici en épluchant, là en frottant, là en secouant… L’atelier s’organise spontanément et nous voici silencieux, concentrés à la tâche, tout au plaisir de découvrir les stratégies de chaque espèce pour protéger et disperser ses graines.

J’oublie tout ! Rien ne compte plus que de n’égarer aucune graine de pavot, et c’est tellement relaxant…

photo : Bordeaux Métropole

Nous quittons chacun les lieux avec une dizaine de sachets de graines et les instructions pour les semer au printemps.
On pourra appeler ou visiter la maison du jardinier pour tout conseil, pour proposer de troquer des graines ou des plants, rejoindre un atelier semis… Ou simplement venir boire une tisane.

Il existe à Bordeaux un vrai coin de paradis, totalement gratuit, où se reconnecter avec la nature…

Allez-y ! Seul-e, en couple ou en famille : la joie est garantie.

photo : Laurent Robert

Nos derniers articles

Rejoignez la communauté !

Vous avez la bougeotte le week-end et soif d’aventures toute l’année ? Restons en contact ! Chaque semaine, on vous envoie les meilleures idées pour voyager ici !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

*Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Un Air de Bordeaux. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.